webleads-tracker

Skip to content
Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap

Orange Start-up Actualités : Isahit : le crowdsourcing au service de l’externalisation socialement responsable

À l’heure du télétravail et des modes agiles, Isahit tire parti de la transformation digitale pour permettre aux femmes d’Afrique francophone et anglophone d’acquérir des compétences digitales grâce à sa plateforme d’externalisation de tâches. Isabelle Mashola, cofondatrice de la start-up, revient sur ce pas en avant vers la sous-traitance socialement responsable et l’inclusion numérique des femmes.

Le pari du crowdsourcing

Isahit est une plateforme internet d’externalisation de tâches digitales. Elle se fonde sur le principe du crowdsourcing : un grand nombre de travailleuses (littéralement une foule) se connectent et se portent volontaires pour effectuer des missions en fonction de leurs compétences et appétences. « Convaincue que l’éducation au numérique est un levier-clé de développement pour les femmes en Afrique, j’ai cofondé isahit en juin 2016, après avoir exercé des responsabilités de directrice informatique au sein de grands groupes internationaux », explique Isabelle Mashola, cofondatrice de la start-up.

Les entreprises clientes (groupes bancaires, de restauration, détaillants de mobilier, etc.) divisent en effet certains projets digitaux en micro-tâches que peuvent effectuer les femmes employées par Isahit, aussi appelées « hiteuses » [HIT : Human Task Intelligent, tâche que seule l’intelligence humaine peut réaliser, N.D.L.R.]. « Rédaction, curation, catégorisation et modération de contenus, détourage d’image, création de bases de données… Ces tâches sont très variées ! Beaucoup se basent sur l’apport de l’humain pour guider et améliorer des solutions à base d’intelligence artificielle (IA). » Par exemple ? Enrichir les algorithmes d’apprentissage profond en y intégrant des milliers de contenus visuels ou audio dans différents langages, ou bien compléter des tâches que l’IA n’est pas capable de prendre intégralement en charge comme la lecture de factures complexes.

Plus de 13 millions de micro-tâches et 500 projets digitaux ont déjà été réalisés par les hiteuses. Les clients de la start-up bénéficient d’un travail agile (tous types de volumes, 7 jours sur 7) effectué très rapidement, et d’une solution innovante à un prix compétitif. Ils participent également à un projet responsable pouvant s’inscrire dans leur politique de responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

Aider les femmes à réaliser leur projet de vie

« Nous sommes aujourd’hui présents dans 17 pays d’Afrique et permettons à 1 000 femmes de se connecter au digital par le travail. Les compléments de revenu apportés par cette activité les aident à réaliser leur projet de vie : continuer ou reprendre des études, développer son commerce, devenir entrepreneuse… », précise Isabelle Mashola. La plateforme leur permet également d’acquérir des compétences digitales concrètes pour leur vie quotidienne ou leur insertion professionnelle (veille en ligne, référencement, CRM, tableurs, etc.). Par ailleurs, 5 % des revenus générés par la plateforme sont consacrés à un programme spécial pour équiper les jeunes entrepreneuses, offrir des formations gratuites ou des heures de connexion aux femmes qui se lancent sur Isahit.

« Notre objectif dans les années à venir ? Faire travailler 10 000 personnes en Afrique francophone et anglophone tout en ouvrant la plateforme à l’Asie et à l’Amérique latine », conclut Isabelle Mashola.

Source : Orange Start-up