webleads-tracker

Skip to content
Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap

Podcast RCF – Chronique Innovation : retour sur isahit lors du salon VivaTech 2019 (16 au 18 mai)

isahit était présent sur le salon VivaTech 2019 qui a eu lieu du 16 au 18 mai dernier. Ecoutez le podcast de Patrick Lonchampt – dans la Chronique Innovation de RCF Radio qui s’est intéressé à notre activité : cliquez ici.

EXTRAIT : « VOUS EN REVENEZ AVEC UNE SOLUTION QUI PERMET À LA FOIS DE SOUS-TRAITER DE MICRO TÂCHES DIGITALES ET D’AMÉLIORER LES CONDITIONS DE VIE DE CENTAINES DE FEMMES RÉPARTIES DANS LES PAYS LES PLUS PAUVRES DE LA PLANÈTE

C’est une innovation sociale et technologique que j’ai pu découvrir lors du Spark show auquel je participais, un Spark show étant un mix entre un ted X et The Voice. Des porteurs de projets ont trois minutes pour faire mouche auprès d’un panel de journalistes qui pourront buzzer ou non. S’ils buzzent, ils prennent l’engagement moral d’en faire un sujet dans leur média.

ET DONC VOUS AVEZ BUZZÉ ?

Comment ne pas buzzer; et ne pas parler de ISAHIT. Cette innovation qui est né du constat qu’aujourd’hui dans le monde, deux milliards de personnes travaillent pour moins de 2 dollars par jour, dont 70% sont des femmes. Deuxième constat : avec le développement du digital, de nombreuses tâches simples, mais chronophages et très coûteuses si elles sont réalisées dans les pays développés, sont apparues.

L’intuition de ISAHIT est la création d’une plateforme qui accompagne les entreprises françaises dans le découpage en de multiples tâches simples leurs projets digitaux, comme du détourage d’image, de l’écriture de textes courts pour des blogs. ISAHIT met ensuite en relation ces entreprises avec des femmes autoentrepreneures qui les réaliseront, tout en les rémunérant correctement.

A COMBIEN SONT RÉMUNÉRÉES CES FEMMES ?

Aujourd’hui aux alentours de 20 euros par jours, mais le souci ISAHIT va plus loin que la rémunération. ISAHIT veut aussi vérifier que cette action à un impact sur celles qui travaillent, mais aussi pour leur entourage. C’est pourquoi au début de la collaboration chaque « Hiter » c’est le nom donné à leurs collaboratrices, rempli un questionnaire, très complet pour connaitre la situation, sociale, économique, patrimonial du Hiter afin de vérifier que la rémunération, volontairement haute pour le pays, a un réel impact.

Phillipe Coup Jambet, co-fondateur avec Isabelle Mashola de l’entreprise nous racontait samedi cette belle histoire. L’histoire d’une femme comptable qui, ayant perdu son travail, souhaitait lancer son activité de comptable indépendante. Son travail avec ISAHIT lui à permis de racheter un ordinateur et de reprendre un emploi plus rémunérateur. Une histoire qui a pu remonter grâce à la mesure d’impact régulière réalisée par les équipes de ISAHIT.

ISAHIT n’a que 3 ans, mais aujourd’hui ce sont 443 projets qui ont été traités, 903 Hiters qui travaillent ou ont travaillé pour ISAHIT. Cette initiative a impacté directement 3612 personnes qui ont réalisé un total de 12 millions de microactions digitales. Dans les mois qui viennent, ISAHIT va s’ouvrir à l’Afrique anglophone, et à l’Asie avec un objectif de dix mille hiters à l’horizon 2030.

Une solution qui, je l’espère à terme va faire reculer la pauvreté dans le monde, un horizon qui est le 1er des 17 objectifs du développement durable ».