Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap Created with Snap

Newsletter isahit – Novembre 2018 : Mesure d’impact social d’isahit par KiMSO : un an après !

Mesure d’impact social d’isahit* : un an après la première évaluation KIMSO
Juillet 2017 à Juillet 2018

Lancé mi-2016 par Isabelle Mashola et Philippe Coup-Jambet, isahit a pour mission de permettre à des jeunes talents des pays en développement d’avoir un travail à temps partiel grâce à sa plateforme de tâches digitales et de réaliser leurs projets concrets de vie.

En effet, isahit permet de gagner un revenu complémentaire tout en étant formé aux outils numériques qui sont indispensables pour prendre part au monde digital de demain.

Depuis son lancement, isahit est accompagné par KIMSO, cabinet d’évaluation d’impact social, pour suivre et mesurer son impact social à travers un référentiel d’évaluation spécifique. Un an après la première évaluation KIMSO réalisée en juillet 2017, les résultats sont très encourageants et positifs ! L’aventure isahit continue.

*Étude qualitative/quantitative KiMSO pour isahit menée auprès des HITeuses via des questionnaires et des entretiens individuels dirigés entre juin et juillet 2018.

Les nouveaux résultats issus de cette deuxième étude KIMSO, sur la période de juillet 2017 à juillet 2018 sont :

Un profil type de la hiteuse : femme diplômée de 27 ans, connectée et urbaine 👩‍💻

Source : Freepik

 

Aujourd’hui, isahit permet à plus de 580 hiters (nom donné aux workers d’isahit) de travailler sur sa plateforme de tâches digitales, principalement des femmes, réparties sur 12 pays d’Afrique Francophone et Anglophone dont le Cameroun (34%), la Côte d’Ivoire (38%) et le Togo (17%) entre autres. Les hiteuses ont 27 ans en moyenne. Etudiantes (39%), sans emploi (48%) ou actives (13%), 64% d’entre elles sont sans enfant, vivent chez leurs parents ou sont hébergées à titre gratuit.

Les revenus gagnés grâce à la plateforme d’isahit permettent aux hiteuses de financer en partie ou en totalité leurs études, de lancer une activité entrepreneuriale et/ou de subvenir à leurs besoins essentiels. 💶💰

Les hiteuses, malgré leur niveau de diplôme, peinent à s’insérer sur le marché du travail : 87% sont inactives avant d’entrer chez isahit. Elles expriment aussi leur difficulté à trouver un emploi stable ou bien rémunéré.

Les étudiantes rencontrent des difficultés pour financer leurs études (86%) et dépendent de leurs parents financièrement (81%). Par ailleurs, 78% souhaiteraient reprendre leurs études mais ne le peuvent pas pour des raisons financières.

Celles qui exercent une activité complémentaire informelle, gagnent moins de 2€ par jour pour 61% d’entre elles.

En intégrant isahit, les hiteuses sont motivées par leur projet de vie :

  • 57% des hiteuses souhaitent financer leur activité et créer leur entreprise.
  • 42% souhaitent reprendre ou continuer leur études.
  • 29% souhaitent également apporter un soutien financier à leur famille.

Ces revenus permettent aux hiteuses de payer leurs études, rembourser leurs dettes, voire épargner et investir. Selon le pays, cela correspond à 2 à 4 fois le salaire minimum. Ainsi, elles sont plus stables financièrement et deviennent indépendantes.

Les hiteuses exercent alors un emploi stable tout en étant entourées d’une communauté dynamique, composée d’une équipe qui les accompagne dans leur aventure sur la plateforme et d’autres hiteuses ambitieuses et motivées. Tout cet écosystème tournant autour de valeurs ancrées et profondes telles que la bienveillance, la transparence, l’honnêteté, le partage, l’équité et l’intelligence collaborative donne aux hiteuses des moyens de s’épanouir en tant que personne mais aussi professionnellement. Elles se sentent utiles et reconnues, gagnent en confiance en elles et en leurs projets jusqu’à leur aboutissement. Ainsi, elles poursuivent leurs études ou créent leur entreprise dans l’économie formelle.

isahit : vecteur d’empowerment de la femme africaine par le numérique 💻🌍

Source : Freepik

 

Grâce à isahit et sa communauté active, les hiteuses ont le pouvoir et la capacité d’agir sur leur vie, de faire des choix. Leur confiance en soi est renforcée. Elles gagnent en autonomie, en indépendance et sont des témoignages de l’espoir qui existe pour demain !

Les retours d’expérience des hiteuses rencontrées dans le cadre de cette étude montrent qu’isahit apporte autant sur le plan financier et humain : leur quotidien est amélioré, de nouvelles perspectives s’offrent à elles.

Grâce à isahit, la hiteuse devient en mesure de contribuer aux dépenses de son foyer tout en réalisant ses projets. De la personne qui demande de l’argent, elle devient une personne ressource, parfois même la personne avec le plus haut revenu de son foyer.

De belles histoires vraies existent chez isahit depuis le début de l’aventure et nous en sommes fiers ! 😄

Découvrez sans plus tarder l’infographie intégrale de la deuxième étude KIMSO

en cliquant sur l’image ou le lien ci-dessous !

VOIR L’INFOGRAPHIE DU RAPPORT KIMSO 2018